La sécurité aux abords des emprises ferroviaires

Chaque année, 30 à 40 accidents graves en Île-de-France (*) sont liés au comportement des usagers. Seule solution : sensibiliser le public à ce phénomène inquiétant.

Des chiffres qui alertent

Deux tiers des accidents graves de personnes en Île-de-France sont aujourd'hui dus à des intrusions ou des traversées sauvages des voies ferrées. Les usagers n'hésitent pas à traverser les voies en dehors des passages aménagés, voire à briser les clôtures. Chaque année, plus de 3 millions d'euros sont investis par SNCF Réseau pour réaliser de nouvelles clôtures en Île-de-France.

L'apparition de nouveaux comportements à risque

Le phénomène est d'autant plus inquiétant qu'avec les smartphones et les réseaux sociaux, de nouveaux comportements à risque apparaissent. Les usagers réalisent des "selfies" sur les voies ou pratiquent le "trainsurfing", chevauchant un train en marche, agrippé à des prises externes. Parallèlement, l'usage des smartphones et casques audio rend les voyageurs beaucoup plus distraits et diminue leur vigilance notamment aux abords des voies ferrées.

Les passages à niveau

Les accidents graves aux passages à niveau font deux à cinq victimes par an en Île-de-France. 98 % de ces accidents sont liés au non respect du code de la route.  Un danger qui n'est pas perçu à sa juste mesure par les Français : selon une étude TNS Sofres de 2015, un Français sur cinq a déjà franchi un passage à niveau en ne respectant pas la signalisation.

SNCF Réseau Île-de-France, complétant un dispositif national de sécurisation, a pris différentes mesures :

  • Diagnostics sécurité pour les passages à niveau circulés à plus de 40 km/h par les trains pour évaluer les aménagements les plus pertinents.
  • Radars de franchissement qui verbalisent tout non respect du code de la route.
  • Expérimentation en 2017 de détecteurs d'obstacle et de tapis anti-intrusion à Roissy-en-Brie et Deuil-Montmagny.

Une priorité pour SNCF Réseau Île-de-France : la sensibilisation du public

En zone dense, les risques de contact entre trains et personnes sont démultipliés. SNCF réseau Île-de-France investit massivement pour sécuriser son réseau (25 millions d'euros par an). Mais elle ne peut rendre imperméables ses 3700 km de voies à la population. Protéger le public passe donc par des actions de sensibilisation. Chaque année, plus de 100 agents SNCF volontaires rencontrent dans le cadre du programme "Voyageurs et citoyens" 76000 élèves des écoles, collèges et lycées d'Île-de-France pour leur expliquer les comportements à adopter à proximité des voies ferrées.

Chiffres clefs :

  • 25 M€ : c'est l'investissement réalisé par SNCF Réseau pour sécuriser le réseau en Île-de-France.
  • 400 : le nombre de passages à niveau en Île-de-France.
  • 13 : le nombre d'accidents graves enregistrés au cours des 4 premiers mois de 2017 en Île-de-France, dont 1 à un passage à niveau.

* Nombre d'accidents graves, ayant entraîné un décès ou des blessures graves, hors suicides et tentatives de suicide.

 

Après la période de travaux estivale, la rentrée du Tram T4 est l’occasion pour SNCF Réseau de lancer une grande campagne de sensibilisation sur les dangers aux abords des voies de tram auprès automobilistes.
Pour sensibiliser les usagers aux risques de traversée des voies, SNCF Réseau Île-de-France a développé une application de réalité virtuelle, qui peut être visionnée sur un smartphone avec un casque de réalité virtuelle.
Pour la première fois, SNCF Réseau Île-de-France est partenaire-titre du Paris Vélotour, un événement grand public et familial. Ce partenariat est pour SNCF l’occasion de porter auprès du grand public les messages de prévention concernant les risques aux abords des emprises ferroviaires.

Pour la première fois, la Direction Générale Île-de-France de SNCF Réseau a organisé un événement sportif et familial destiné à renforcer son dispositif de sensibilisation.

Restez informés

Téléchargements

Infographies
Plaquettes
Cartes

Médiathèque

Nos photos et vidéos

Contact

Écrivez nous