VIADUC DE MARLY-LE-ROI : LA FUTURE CHARPENTE PROGRESSE À 30 MÈTRES DU SOL

Viaduc de Marly

Ouvert à la circulation en 1884, le viaduc de Marly-le-Roi, n’a rien à envier à la Dame de fer, qui sera construite deux ans plus tard selon les mêmes techniques. Cela lui vaut de figurer aujourd’hui parmi les ouvrages d’art remarquables. Mais après 133 ans de service, il fallait songer à remplacer son tablier.

 

Opération spectaculaire en vue

 

Dans un environnement à forte concentration urbaine, les travaux apparaissent spectaculaires. C’est le cas des opérations de lançage de la future charpente métallique. Celle-ci doit prendre place sur des piliers provisoires construits cet été en parallèle du viaduc existant.

Cette charpente est le résultat de soudages successifs de tronçons d’une dizaine de mètres, réalisés sur une zone d’assemblage située à hauteur et en prolongement de l’ouvrage.

 

Le 17 septembre, une première structure de 90 m avait été positionnée entre la zone d’assemblage et le deuxième pilier de ce viaduc qui en compte quatre. Dans les semaines qui ont suivi, plusieurs autres tronçons ont été soudés à sa suite pour constituer une nouvelle structure de 180 m et de 600 t. C’est cette structure de 180 m qui sera manoeuvrée, le 15 octobre, au moyen d’énormes câbles pour rejoindre le troisième pilier du viaduc. Celle-ci sera glissée le long des appuis provisoires sur des pièces en téflon préalablement savonnées. Et pour faire avancer 600 t de métal avec précision, il faudra plusieurs heures, à raison de 20 mètres par heure.

 

Le 12 novembre, le dernier lançage, permettra de positionner, selon la même méthode, les 270 m de la future charpente pour atteindre le viaduc à ses extrémités.

 

Limiter l’impact pour les voyageurs et les riverains

 

Au vu de la délicatesse des opérations, les circulations sont interrompues sur le viaduc, chaque week-end de lançage, du dimanche 2h, au lendemain, 4h.

Au-delà du défi technique et de leur aspect spectaculaire, ces opérations ont aussi un avantage : limiter l’interruption totale des circulations à l’été 2018 à sept semaines, contre trois à six mois sans ces interventions.

Ces sept semaines seront ainsi entièrement consacrées à la substitution des deux tabliers, ancien et nouveau, et à la pose d’une nouvelle voie ballastée sur le viaduc réduisant vibrations et empreinte acoustique au passage des trains.

 

Communiqué de presse – Ligne L, opération de lançage du nouveau tablier du viaduc de Marly-le-Roi

 

Restez informés

Téléchargements

Infographies
Plaquettes
Cartes

Médiathèque

Nos photos et vidéos

Contact

Écrivez nous