CERGY LE HAUT S'OFFRE UNE QUATRIÈME VOIE

4eme voie

En se dotant d'une nouvelle voie, la gare supprime l'un des points de fragilité les plus sensibles de la ligne A. Objectif : la désaturation du trafic.

Quel est l'enjeu ?

La gare de Cergy-le-Haut (95) constitue l'un des points les plus sensibles de la ligne A. Elle accueille à la fois les terminus de la branche A3 du RER A et aux heures de pointe, les trains de la branche nord de la ligne L 3 de Transilien en provenance de Paris Saint Lazare.

Un double usage qui fragilise cette ligne, aujourd'hui la plus chargée du réseau de l'Île-de-France avec 1/4 de son trafic et 1, 3 millions de voyageurs par jour. Aux heures de pointe, les trois voies existantes de la gare ainsi que son exploitation actuelle ne suffisent pas à assurer avec assez de fluidité les retournements des trains du RER A en direction de Paris.

 

Une voie en plus pour améliorer la régularité de la ligne A

SNCF Réseau crée une quatrième voie en avant gare pour augmenter la capacité de retournement des RER A et des rames de la ligne L3. Cette création suppose de construire un mur de 180 mètres dans le talus ferroviaire à l'entrée de la gare, où seront installés les poteaux caténaires alimentant les trains en courant électrique.

Cette nouvelle infrastructure va apporter plus de souplesse dans l'exploitation et facilitera les mouvements des trains, en permettant davantage de départs simultanés. Aux heures sensibles de pointe de matinée et soirée, l’exploitation de la gare sera également nettement améliorée en optimisant, en semaine, l’utilisation des deux voies actuelles d’arrière gare pour désengorger les voies à quai.

Les voyageurs y gagneront aussi en confort et visibilité : aux heures de pointe, un quai dédié pourra être affecté à chaque ligne.

 

Optimisation des coûts et réduction des perturbations pour les voyageurs

SNCF Réseau utilise l'emplacement déjà existant en gare pour créer la quatrième voie. Il n'a donc pas de nouveau quai à construire, ce qui limite l'investissement à 25 millions d'euros (études et travaux compris).

L'établissement profite par ailleurs de ce chantier pour mener en parallèle la rénovation du réseau (modification du poste d'aiguillage, rénovation des voies ferrées, etc.) pour optimiser les coûts.  Ce deuxième volet représente 16 millions d'euros d'investissement.

En concentrant ainsi les travaux, SNCF Réseau limite par ailleurs la gêne occasionnée aux riverains et voyageurs. L'ensemble de ces chantiers devrait s'achever à la fin 2018.

 

La nouvelle voie en chiffres

  • 723 mètres de voie supplémentaire
  • 180 mètres de mur de soutènement
  • 25 millions d'euros financés par la Société du Grand Paris dans le cadre du plan de modernisation des transports franciliens.

 

Communiqué de presse - Création d’une voie supplémentaire pour le terminus des lignes A et L à Cergy-le-haut (95)

Restez informés

Téléchargements

Infographies
Plaquettes
Cartes

Médiathèque

Nos photos et vidéos

Contact

Écrivez nous