BILAN DE LA CONCERTATION SUR LE RER E EST+ AMÉLIORATION DE L’OFFRE ENTRE VILLIERS-SUR-MARNE ET ROISSY-EN-BRIE

RER E EST+

Le projet de renforcement du RER E, de l'ombre à la lumière

Le renforcement du RER E Est +, entre Villiers-sur-Marne-le Plessis-Trévise et Roissy-en-Brie va considérablement améliorer le quotidien des usagers. Ces derniers, souvent contraints de voyager debout, bénéficieront de deux fois plus de RER dans les gare de Emerainville-Pontault-Combault et de Roissy-en-Brie.

L'ampleur du dispositif de concertation

Ateliers, visites de terrain, rencontres avec les voyageurs et usagers…Ce dispositif a été particulièrement dense, avec notamment 46 000 dépliants d'information avec coupons T distribués, des affiches, panneaux d'information, une page internet et un film diffusé à bord des trains. Parallèlement, deux enquêtes réalisées par des étudiants en master transport et par l'IFOP ont révélé des attentes communes : l'augmentation de la fréquence, la ponctualité et la régularité des trains et la disponibilité des places assises.

1341 avis recueillis et 365 participants aux rencontres publiques

L'opération a suscité un très vif intérêt auprès de la population, qui a pu largement faire entendre sa voix. Au total, 1341 avis ont été recueillis, 365 personnes ont participé aux rencontres publiques. De son côté,  la page internet a fait l'objet de 13 624 visites.

Une adhésion forte au projet

Premier enseignement fort de cette concertation : le projet est plébiscité par les usagers et riverains, qui ont compris son intérêt en termes de fréquences, dessertes, temps de parcours et confort dans le train. Ils ont d'ailleurs été nombreux à demander que le projet aboutisse plus rapidement que prévu. Beaucoup ont également émis le souhait d'une amélioration immédiate de l'intermodalité des gares, avec une meilleure accessibilité pour les vélos, automobilistes, voyageurs en bus et personnes à mobilité réduite.

Des inquiétudes sur la troisième voie

Le renforcement de RER E est rendu possible par la création d'une troisième voie entre Villiers-sur-Marne et Emerainville-Pontault-Combault. Ce nouvel aménagement soulève des inquiétudes de la part des riverains, qui redoutent les conséquences sur le foncier et leur cadre de vie (bruits, paysage, vibrations). La période des travaux suscite également des craintes. Certains usagers souhaitent par ailleurs des protections visuelles et sonores le long des voies et ont fait part de leurs interrogations sur l'aménagement du pont Paul Serelle et la localisation du site de remisage des rames.

Les engagements de SNCF Réseau

A l'écoute de leurs craintes et interrogations, SNCF Réseau a pris différents engagements, pour les phases avant et après enquête publique. Avant l'enquête publique, elle s'engage à :

  • étudier toutes les pistes d'accélération du projet.
  • approfondir ses recherches sur les mesures de protection du cadre de vie des riverains (protection visuelles, sonores) et les informer sur ce sujet.
  • coopérer avec le STIF et les communes sur la question de l'intermodalité des gares.
  • poursuivre la collaboration avec la commune de Noisy-le-Grand pour faciliter les circulations des piétons et cyclistes sur le nouveau pont Paul Serelle.
  • informer les riverains des voies ferrées de l'avancement des études avant le lancement de l'enquête publique.

Après l'enquête publique, en préparation du chantier, SNCF Réseau s'engage à :

  • coordonner les travaux avec les autres chantiers en cours pour limiter l'impact sur les riverains.
  • informer riverains et usagers des travaux pour qu'ils puissent anticiper la gêne occasionnée.
  • faire dresser un état des lieux avant et après les travaux par un expert.

Pour d'infos sur le bilan de la concertation

 

Restez informés

Téléchargements

Infographies
Plaquettes
Cartes

Médiathèque

Nos photos et vidéos

Contact

Écrivez nous